Framasoft: Campagne Dégooglisons Internet

Framasoft est une association loi 1901 dite d’intérêt publique. Depuis 2001, ce réseau issu du monde de l’éducation (nationale ou privée) cherche à promouvoir l’utilisation de logiciels libres en collaboration avec les acteurs français de ce domaine tel que l’April. Ils ont notamment mis en place un annuaire de logiciels libres accessibles à tous. Depuis 2011, Framasoft met en place différents services Web pour tous afin de défendre un Internet libre, décentralisé, éthique et solidaire. En octobre 2014, l’association décide de lancer une campagne à plus grande échelle afin d’alerter les utilisateurs sur les dangers d’un Internet centralisé (notamment avec Google, Facebook, Amazon ou Microsoft) et leur fournir des alternatives libres. C’est la campagne Dégooglisons Internet.

banniere_aaronix

Framasoft a mis en place un site pour décrire sa campagne. Je vous invite à vous y rendre. Je vais faire ici un résumé mais sans être aussi précis que leur site qui propose de nombreux exemples et qui décrit très bien les dangers d’un Internet centralisé.

Les enjeux

Aujourd’hui, le logiciel principal de notre ordinateur est le navigateur. Il nous permet de consulter nos documents distants, échanger avec nos amis, consulter les nouvelles du monde… Les grandes sociétés ont bien compris cela. Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft ont mis en place des services très utiles, disponibles gratuitement ou à petit prix (tout est relatif bien sûr). Le problème est que les nouveaux services qui apparaissent sont intégrés à ces entreprises par rachats multiples. La centralisation de ces services représente une menace pour la vie privée des utilisateurs d’Internet. En effet, si le fait de savoir que vous allez sur un site particulier n’a pas forcément d’importance à nos yeux (je ne dis pas qu’il n’en a pas), le fait de connaitre l’intégralité de notre navigation peut en avoir. Les utilisateurs sont maintenant suivis tout au long de leur navigation, de leurs échanges vidéos, audios ou écrits (des données sont envoyées à Microsoft à partir des échanges Skype), et toutes ces données sont analysées à des fins commerciales ou de renseignements pour utilisations futures.

Framasoft propose une solution : mettre en avant les logiciels libres et offrir des services alternatifs libres, décentralisés, éthiques et solidaires.

stallmanoramix

Les dangers

L’espionnage des utilisateurs est un fait. Les plus grands acteurs sont tellement présents sur la toile que les utilisateurs sont étudiés tout au long de leur navigation. Au delà de la publicité ciblée, ce sont les états qui ont accès aux données des plus grands acteurs du Web. Google, Microsoft, Apple, … sont contraints d’ouvrir leurs bases de données au gouvernement Américian. Ces entreprises possédant une grande partie des services en ligne, les états possèdent maintenant un pouvoir très important sur leurs ressortissants.bourrepifix

Les données qui sont récupérées par ces grands groupes font partie de la vie privée. Vous pouvez vous dire qu’une information n’est pas ce qui vous caractérise, elle n’est pas importante, mais toute votre navigation comporte beaucoup d’informations sur vous. Je vais utiliser l’exemple que donne Framasoft sur ce point. Si vous faites des recherches sur le cancer et que vous poursuivez votre recherche jusqu’aux assurances vie, la conclusion d’un acteur externe peut être assez simple, et si l’assurance en vient à la même conclusion, elle peut augmenter ces prix. Toute information à son sujet sur Internet détermine l’image que l’on renvoie. Une personne malveillante peut rassembler les informations et en savoir suffisamment pour détourner ou ternir cette image.

Les géants du Web sont de plus en plus gros. Ils achètent les petits services et récupèrent leurs utilisateurs et leurs données. Cette centralisation des services pose de nombreux problèmes notamment si l’un d’entre eux décide d’arréter ses service du jour au lendemain ou s’il ferme tout simplement. Toutes les données sur GoogleDocs sont dépendant du bon vouloir de Google de garder ce service ouvert et gratuit. Frein de l’innovation, altération des données (notamment des recherches Google qui oriente les résultats en fontion de l’image qu’il perçoit), la centralisation de ces acteurs est une menace pour Internet et ses utilisateurs. La dépendance à un nombre restreint d’acteurs est de plus en plus importante.

Les modifications des services que nous utilisons en ligne sont indépendants de notre bon vouloir. Combien de fois avez vous accepter les modifications de conditions d’utilisation de Facebook ou vu des publicités ajoutées à votre service favori? Les services proposés par les grands groupes sont fermés, le code n’étant pas accessible, ils peuvent y ajouter n’importe quel suivi ou envoie de données à des personnes tierce. La fermeture de ces services peuvent les rendre dangereux car non contrôlables.

Je vous invite à vous rendre sur le site du projet pour avoir des exemples précis des dangers que représentent ces entreprises pour le Web et ses utilisateurs.

stevusjobus2

Ce que propose Framasoft

L’objectif de Framasoft est de proposer un ensemble de services permettant aux utilisateurs de s’ouvrir. Ils ne souhaitent pas faire tomber Google ou même prendre leur place, ils veulent alerter et proposer des solutions alternatives libres, éthiques, décentralisées et solidaires.

  • Liberté : utilisation de logiciels libres et interopérables dont le code est accessible à tous.
  • Ethique : aucune surveillance, appropriation ni utilisation des données, mais une transparence dans les conditions d’utilisation et le refus des discriminations.
  • Décentralisation : supression des monopoles et partage du code et de tutoriels pour faciliter les installations parallèles des services et diffuser le code et le sens du partage.
  • Solidarité : promotion d’un modèle de partage dans lequel ceux qui ont les capacités de proposer des services libres, le font pour rendre ces services accessibles au plus grand nombre.

Dans les faits

Le projet Dégooglisons Internet a pour but de mettre en place des services libres afin de proposer des alternatives aux grands services actuels qui menacent la vie privée des utilisateurs (Google Docs, Skype, Dropbox, Facebook, Twitter, Google Agenda, Youtube, Doodle, Yahoo! Groups, etc). En plus de cela, de nombreux documents seront écrits et partagés afin que les personnes qui le souhaitent, installent leurs propres instances et participent à cette décentralisation. Le projet s’étend sur plusieurs années et dépend bien sur des ressources techniques et humaines de Framasoft. La liste des services prévus ou déjà mis en place se trouve sur cette page.

carte-full

Les images de ce post sont issues du wiki de Framasoft. Elles ont été créées pour la campagne par Simon « Gee » Giraudot et sont disponibles sous licence libre CC-By-Sa. Vous y trouverez des bannières et des badges si vous souhaitez soutenir la campagne! Cet article est majoritairement inspiré de la page d’accueil de la campagne..

N’hésitez pas à parler de cette campagne autour de vous!

spacer

Laisser un commentaire